Biografija (francuski)

Haris Dzinovic est, avant tout, un chanteur aux possibilités vocales extraordinaires, mais est également un compositeur, un parolier, un musicien… Pendant sa carrière, il a vendu presque 5 millions de vinyles. En tant que compositeur de la musique folklorique, il a commencé sa carrière musicale en 1975 à Sarajevo, sa ville natale, alors que dans les Balkans, à cette époque là, les musiques d’evergreen et du pop étaient plus populaires. Il s’était alors plutôt orienté vers son métier de compositeur et donnait ses chansons aux autres chanteurs. En 1981, impressionné par la musique des tsiganes, il a créé avec le célèbre groupe tsigane “ Frères Pavlovic „, le groupe “ SARE E ROMA “ avec lequel il a voyagé partout dans le monde pour chanter et jouer. Avec le même groupe, il a enregistré trois excellents albums qui ont été publiés sur une compilation, beaucoup d’années plus tard, après l’arrêt de leur travail commun. En 1991, il se tourne de nouveau vers la musique folklorique et commence à établir un son et un style très considérables que l’on peut appeler “ nouvelles chansons urbaines “ imprégnées des motifs traditionnels. Son premier album atteint déjà un succès remarquable tandis que toutes les chansons deviennent des hits. Pendant toutes ces années, ces hits restent populaires. Il a bénéficié de nombreux prix tant de public que d’experts musicaux. Encouragé par cette réussite en 1991, il publie son deuxième album. Alors que ses chansons deviennent les hits, la guerre éclate dans les Balkans. Haris part en Autriche où il organise et participe à de nombreux concerts humanitaires consacrés aux victimes dans sa Bosnie natale. En 1994, il part et s’installe en France où il vit tout d’abord à Cannes puis à Saint Tropez. Depuis plus de dix ans, il habite à Paris. Pendant sa carrière, tout en voyageant dans le monde et interprétant la musique tsigane, il a appris beaucoup de langues étrangères. En concert, à part ses propres chansons, il interprète d’autres œuvres musicales, certaines dans ces langues étrangères d’ailleurs. De même, il sait jouer de nombrables instruments. Lors de son séjour à Cannes, on lui a proposé d’enregistrer la version tsigane de la chanson “ My Way “ composée, dans les années passées, par Claude François et rendue célèbre par FRANK SINATRA. En 1994, à l’occasion des 25 ans de la naissance de cette composition, la compagnie “ Warner Chappell Music “ l’a publié. Celle ci possède 25 versions différentes parmi lesquelles se trouve celle de Haris Dzinovic intitulée “ Kantar Tsigane „. Il passe un certain temps en Espagne où, dans le studio de Kornelije Kovac, entame son nouveau projet musical en enregistrant les chansons en anglais, espagnol et tsigane. Il a également envisagé de les faire connaître sur le marché européen et mondial. Parallèlement, il travaille sur la rédaction de ses anciennes chansons et fait naître “ Jesu’l dunje procvale “ ( Sont-ils fleuris, les coings), hit qui, à part ses quelques compositions tsiganes rédigées, occupe également la place sur la compilation de ses anciennes chansons. La compilation est apparue en 1996. La même année, il entame la coopération avec le “ Gipsy Gings “ et décide de continuer sa carrière à l’étranger. Il s’installe à Paris où il ouvre son restaurant “ Hariss „. Pendant cette période, il a créé quelques nouvelles chansons. En 2000, „Zepter World Music International“ publie son nouvel album qui sera immédiatement mis en vente. Haris était un auteur complet quasiment de toutes les compositions. Pour ce nouveau CD, il a du engagé plusieurs musiciens mondiaux qui l’ont aidé à enregistrer son album dans trois studios différents en Espagne, en Allemagne et en Grèce. Cet album est devenu populaire et a fait l’objet de multiples ventes. Haris décide de fermer son restaurant et se consacre de plein coeur à la musique. Il débute ses tournées et ses concerts aux Etas-Unis, au Canada, en Australie, et dans toutes les grandes villes européennes et mondiales. Il a su incorporé son succès d’affaire au trésor familial : Melina, son épouse, lui a mis au monde deux enfants : sa fille Djina et son fils Kan. Haris est en train de préparer son nouveau CD qui sera mis en vente au cours de cette année.

Traduit par Ivan Jovanovic

tu me manques tant

toutes ces années
trop longues pour moi
ne représentent donc rien pour toi
souvent j’ai envie de pleurer
tu me manques tant
tends moi la main
tu me manques tant
si tu savais …
toi seule compte dans ma vie
mon cœur voudrait l’étouffer
mais il ne le sait, il ne le peut
j’aimerais que tu restes près de moi
rien que cette nuit
j’aimerais que tu restes près de moi
que tu ne t’en ailles pas
tu me manques tant
tends moi la main
tu me manques tant
si tu savais …

HARIS DZINOVIC „Kako mi nedostajes“ traduction Zorica Sentic

comme tu me manques

est ce que toutes ces années
ne représentent donc rien pour toi
elles sont vraiment trop longues pour moi
souvent j’ai envie de pleurer
tu me manques tant
si seulement tu me tendais la main
tu me manques tant
le sais-tu ?
tu es ce qui me reste dans ma vie
mon cœur voudrait le cacher
mais il n’ose pas, et ne sait
j’aimerais que tu sois là
que tu restes juste une nuit
j’aimerais que tu sois là
et que tu ne t’en ailles pas
jamais
tu me manques tant
donne moi juste ta main
tu me manques tant
le sais-tu ?